23, avril 2020

Entretien en anglais en distanciel : comment réussir à être impactant et percutant ?

Karlyne D,  spécialiste de la préparation aux entretiens en anglais ( voir profil ) vous donne ses conseils pour préparer et réussir un entretien en anglais en distanciel.
N’hésitez pas à avoir recours à un coup de pouce avec un entraînement spécifique par un coach qui vous parlera anglais et aura une oreille bienveillante ! Yapuka vous propose des coachs avec des profils internationaux qui sont jury dans les grandes écoles et cadres dans de grandes entreprises. . Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre oral d’entrée école ou entretien d’embauche en anglais, préparez votre interview en amont !

Comment réussir à être impactant et percutant en entretien en anglais en distanciel ? 

Qu’il soit en distanciel ou en face à face, en anglais ou en français, un entretien pour un emploi ou un stage ne s’improvise pas. Une chose est certaine, pour les francophones, s’exprimer dans la langue de Shakespeare nécessite une préparation, un entrainement et quelques conseils. Que votre entretien soit partiellement ou entièrement en anglais, vous devrez impérativement  soigner la forme comme le fond. L’entretien reposera sur deux atouts majeurs : votre capacité à parler de vous-même, votre parcours scolaire, vos expériences professionnelles, vos qualités, vos motivations et vos projets futurs et votre facilité à communiquer à la fois en utilisant une communication verbale avec vos mots, et une communication non verbale avec vos gestes, votre voix, votre ton et votre posture.

Conseils sur le fond et la communication verbale:

 

Vous connaissez les questions inévitables d’un entretien, c’est pourquoi il sera judicieux de les préparer en amont et dans un premier temps de les rédiger à l’écrit. L’entretien commence généralement par un « Tell me about yourself » ce qui permet de briser la glace. A ce stade il est inutile de rentrer dans le détail, vous allez uniquement donner votre  identité et ce pourquoi vous êtes là, c’est-à-dire en évoquant votre recherche actuelle. Ainsi, après la présentation « de base »,  votre interlocuteur pourra rebondir pour mener la suite de l’entretien et poser les questions suivantes.

Travaillez votre vocabulaire :

Préparer un entretien en anglais rime avec recherche donc « do your homework ! » comme disent les anglais. Ceci montrera votre engagement et votre détermination à être pertinent. Faites une liste du vocabulaire approprié pour parler de votre secteur d’activité et révisez le champ lexical du monde de l’entreprise et en particulier celle pour laquelle vous postulez. Anticipez la question sur vos qualités/atouts ce qui vous permettra de réfléchir à une illustration concrète de celles-ci en racontant une anecdote inspirée de votre vie professionnelle ou personnelle. Comme pour un entretien en français, le recruteur vous demandera de parler de vos expériences professionnelles précédentes et il faudra faire le lien avec l’offre d’emploi ou de stage. Les recruteurs apprécieront  de vous entendre parler de vos expériences passées tels des apprentissages d’un point de vue développement personnel, mettant en avant votre prise de recul et les enseignements tirés. Afin de démontrer une suite logique à votre discours, avec un fil conducteur, utilisez des mots de liaison tels que since, that’s why, as a result, thanks to, as a consequence, therefore, thus etc… Même s’il ne faut pas chercher à tout prix à caser certaines expressions ou certains mots, il est intéressant d’apprendre des expressions typiquement anglo-saxonnes afin de parler dans un anglais le plus authentique possible et surtout d’éviter une erreur trop souvent commise, celle du copié/calqué sur le français avec une traduction mot à mot. Évidemment, si vous pouvez éviter les fautes de grammaire c’est mieux mais repensez à toutes les fois où vous avez entendu des étrangers parler français. Les erreurs de grammaire, dès lors qu’elles ne sont pas un frein à la compréhension, sont tout à fait acceptables surtout à l’oral, l’objectif étant de communiquer en étant compris par son interlocuteur.

Pour finir sur la partie « linguistique », sachez qu’en anglais les phrases sont plus courtes et plus directes ce qui donne un rythme très dynamique et votre discours n’en sera que plus percutant. Utilisez  les « I am»  « I can » « I have » « I think »etc… assumez qui vous êtes, ce que vous avez fait et ce que vous voulez. Si l’on vous pose des questions dont la réponse est « yes » ou « no », essayez d’ajouter des exemples pour étayer votre réponse tout en restant factuel et simple afin de montrer votre assurance.

 

Conseils sur la forme et la communication non verbale:

Choisissez bien le lieu, votre tenue et adoptez la bonne posture :

Pour commencer, se sentir à l’aise et confortable passe par le choix d’ un endroit calme où vous ne risquez pas d’être dérangé et pour éviter les mauvaises surprises, vous aurez vérifié l’état de votre connexion et le bon fonctionnement de votre matériel. Lors d’un entretien votre posture est essentielle. Si celui-ci se passe en visioconférence, l’image que vous devez renvoyer à l’écran est celle de quelqu’un qui regarde dans les yeux comme si vous étiez en face à face. Votre gestuelle doit être assurée en posant les mains sur le bureau par exemple, même si celles-ci ne se voient pas et vous devez éviter de jouer avec votre stylo, de vous recoiffer ou tout autre geste répétitif qui pourrait agacer votre interlocuteur ou tout simplement  le gêner. Et même si votre entretien se passe au téléphone, portez une tenue professionnelle  car même si vous êtes dans votre environnement, chez vous, dans votre bureau ou votre chambre, se glisser dans le costume du professionnel modifiera naturellement votre posture et votre façon d’être.

Concernant le stress :

Le stress accompagne la plupart des candidats à un entretien, donc rien d’exceptionnel pour le recruteur, vous êtes humain et c’est bon signe! Pour garder un « bon stress » c’est-à-dire celui qui est un moteur et un stimulant, dites-vous que le recruteur a déjà été à votre place, que vous êtes dans une relation d’adulte à adulte. En coaching, on parle de communication +/+ ce qui signifie que chacun a de la valeur. En d’autres termes dites-vous que vous avez de la valeur et l’obtention de cet entretien n’est pas un hasard et que vous le méritez.

Quelle attitude adopter ?

Afin de créer le contact/la relation à distance, restez souriant car le sourire se voit et il s’entend également! Dès les premiers instants montrez que vous avez « activé votre mode anglais », soyez  chaleureux avec un « small talk ». (Nice to meet you/How are you ? etc…). En revanche, restez dans la discussion formelle, vous n’êtes pas l’acteur d’une série américaine avec des « What’s up man ? ». Cela vous fait peut être sourire mais croyez-moi, il arrive que certains se trompent de registre langagier. Donc attention, soyez chaleureux tout en restant professionnel.

Comment faire passer les émotions ?

La question « comment faire passer les émotions ? » revient souvent, lors de la préparation d’un entretien en distanciel. Et tout comme le sourire, les émotions ne sont pas que visibles mais audibles également. Si vous avez correctement préparé le contenu de votre entretien, si  vous avez choisi les mots justes pour parler de vous et de votre parcours, alors le recruteur entendra votre détermination. Lorsque vous évoquez votre motivation, mettez-y votre enthousiasme en parlant avec une voix nuancée, pensez à accentuer les mots qui vous paraissent être les plus importants, faites des pauses, variez vos intonations car tous ces petits détails rendront votre entretien dynamique et vivant.

Quel accent avoir ?

Je constate régulièrement que certains candidats forcent  un accent qui n’est pas le leur (souvent américain). Cet accent mal maîtrisé risque de se retourner contre vous, au mieux vous paraîtrez maladroit au pire ridicule. Sachez qu’il existe une multitude d’accents  pour la langue anglaise alors imaginez un seul instant un anglophone se mettant à parler français en voulant imiter l’accent marseillais ou du nord. Gardez à l’esprit que le recruteur sait pertinemment que vous n’êtes pas un natif et normalement vous avez été honnête quant à votre niveau sur votre CV , soyez donc à l’aise pour conserver un accent français tout en faisant  un effort de prononciation, en articulant et en reproduisant les sons et les intonations propres à l’anglais. Par ailleurs, si vous n’avez pas compris une question, demandez à votre recruteur de répéter ou de parler plus lentement si nécessaire, c’est bien mieux que de faire fausse route en répondant hors sujet. Si un mot de vocabulaire vous manque, vous serez sans doute tenté de le dire en français, abstenez-vous, prévenez que vous n’avez pas le mot et paraphrasez votre idée et soyez convaincu que cette situation montrera parfaitement votre capacité à rebondir face à une difficulté.

Entraînez vous !

Pour finir, vous aurez compris que tout comme il serait impossible pour une personne de courir un marathon sans un entraînement intensif, il est inenvisageable de passer un entretien sans  pratique. Anticiper le contenu et faire des simulations d’entretiens vous permettront  d’acquérir plus de fluidité, de gagner en confiance pour le jour J et de surmonter la barrière de vous exprimer dans une langue  qui n’est pas votre langue maternelle. De toute évidence plus vous serez préparé, plus vous augmenterez vos chances de réussite et comme le disent les anglophones « Practice makes perfect » !

 

En complément:

 

 

 

 

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires