27, novembre 2019

S’évaluer après un entretien

10 conseils pour s’apprécier sans se déprécier

 

Bien se préparer avant un entretien pour réussir cette étape est crucial. A la sortie de cet entretien oral, vous vous sentez soulagé mais aussi inquiet, incertain, parfois déçu ou au contraire euphorique persuadé d’avoir fait une très bonne impression et convaincu le recruteur que vous étiez LA bonne personne à accueillir dans son entreprise. Dans les deux cas votre sentiment à la sortie de l’entretien repose sur une perception, fondée ou infondée. Pour apporter un peu de clarté et de clairvoyance dans les impressions confuses voire paradoxales que vous pouvez ressentir après un entretien, voici une grille d’évaluation de votre performance en 10 points clés. Pour chacun des critères donnez une évaluation. Finalement vous aurez une vision plus juste de votre performance et cela vous donnera probablement confiance en vous.

 

1 – La première impression que vous avez donnée

Elle est très importante car elle laisse une empreinte durable et en dit long sur vous. Les critères sont simples à estimer : ponctualité, politesse, sourire, tenue vestimentaire. Si vous avez évité ces premières erreurs, c’est un bon début. Si ce n’était pas parfait, misez sur la suite !

2 – Présentation orale

Il s’agit d’estimer la qualité de votre élocution, voire de votre éloquence. Mais aussi la clarté de vos propos et de vos explications. Rappelez-vous le célèbre adage de Nicolas Boileau : « ce que l’on conçoit bien, s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». L’expression du visage de votre interlocuteur vous indique en général facilement s’il comprend bien ce que vous expliquez.

 

3 – Communication non verbale

Etiez-vous bien installé sur votre chaise, vos mains étaient-elles bien posées devant vous ? Ni trop raide, ni trop relâchée, votre posture est aussi un indicateur de votre implication et de votre personnalité. De même que votre attitude durant l’entretien : avez-vous montré que vous compreniez en opinant de la tête, que vous adhériez en ayant un visage et des gestes d’ouverture ? Plutôt que des bras croisés et la bouche pincée durant tout le rendez-vous. Votre interlocuteur y est sensible et vous évalue aussi sur ce critère comportemental.

4 – Les questions sur votre formation

Posez-vous la question sur la manière dont vous vous êtes présenté et avez parlé de votre parcours. Plutôt qu’un inventaire à la Prévert, vous devez avoir sur ressortir les étapes marquantes de votre cursus, celles qui peuvent présenter un intérêt particulier pour le recruteur, pour l’entreprise.

5 – Les questions sur vos expériences

L’évaluation sur ce point est un peu plus délicate, mais vous devriez arriver à mettre en face, d’un côté les éléments du profil de poste et de l’autre les expériences que vous avez pu avoir qui ont un écho positif sur le critère demandé. Par exemple, si un des critères du poste est l’excellente maîtrise de l’anglais, avez-vous mis en avant votre stage à l’étranger ? Vos séjours linguistiques ?

 

6 – Les soft skills

En d’autres termes comment avez-vous montré vos talents au-delà de vos diplômes ? Lister les éléments que vous avez mis en lumière durant l’entretien : votre esprit d’équipe, votre diplomatie, votre talent de négociateur, votre adaptabilité, curiosité, envie d’apprendre.

 

7 – Votre motivation

C’est un point clé qui fait la différence d’un candidat à un autre. Avez-vous parlé de votre projection dans l’entreprise, dans l’avenir ? Avez-vous parlé de vos réussites et de vos échecs, des leçons que vous en avez retenues qui permettent d’en avoir plus sur les moteurs de votre motivation ?

 

8 – Bien répondre aux questions

Au-delà de la qualité technique de vos réponses, estimez votre engagement dans le dialogue. Votre écoute, réactivité, marques de dynamisme, pertinence. Avez-vous été déstabilisé par certaines questions ? Si oui comment avez-vous réagi ? C’est une marque d’adaptabilité pour le recruteur. Autre indicateur important : votre situation dans l’entreprise, votre rôle, votre action dans l’entreprise si vous étiez recruté. Vous devez avoir parfaitement compris ces points en sortant du rendez-vous ou avoir posé des questions pour vous éclairer si ce n’était pas le cas.

9 – La question de l’argent

C’est une question de fin d’entretien mais qui a son importance. Posez-vous la question sur votre clarté à cette étape et votre position par rapport aux critères de l’entreprise. Votre interlocuteur vous a peut-être donné des précisions, si vous étiez dans le cadre des pratiques ou hors cadre.

10 – Votre conclusion

C’est la dernière étape à évaluer. Avez-vous posé une ou deux questions en fin de rendez-vous ? Etes-vous sorti de la pièce en saluant poliment, en remerciant et en demandant quelle serait la prochaine étape et son échéance ?

Votre grille est désormais remplie. Vous ne cocherez peut-être pas toutes les cases, mais personne n’est parfait. Et le recruteur a peut-être mis une évaluation différente et plus favorable sur sa propre grille. Sachez aussi avoir un peu d’indulgence avec vous. Si un critère vous semble avoir fait défaut pour un entretien, retravaillez-le en vue du prochain rendez-vous et pour une réussite optimale de vos entretiens faites-vous entrainer par un coach Yapuka !

 

Agence Concept Éditions

 

En complément :   Les 5 étapes pour une préparation efficace de votre entretien d’embauche

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires