22, octobre 2019

Réussir son entretien téléphonique

«publication préalable sur Les Echos START »

5 conseils pour convaincre

 

Vous avez 10 à 15 minutes pour convaincre que vous valez la peine d’être reçu. C’est peu. Et l’exercice a la particularité d’être réalisé par téléphone. Les entretiens par ce canal sont désormais courants, voire la règle dans certaines entreprises. Après une première sélection des CV, les candidats retenus seront appelés pour un rendez-vous téléphonique. Au terme de ce deuxième round, celles et ceux qui se seront distingués seront reçus en entretien physique. Pour les autres la partie sera finie. Soyez donc performants pour ce quart d’heure crucial qui ne doit pas s’improviser.

 

# Conseil 1 : Souriez, on vous écoute !

La communication non verbale est importante même dans un entretien téléphonique durant lequel votre interlocuteur ne vous voit pas. On dit souvent que beaucoup d’émotions passent par la voix, que certaines personnes ont une voix qui « passe » bien. Ne vous est-il jamais arrivé d’entendre une voix, juste une voix, et d’être sans le vouloir, plus attentif, comme « séduit » ? On ne vous demandera pas d’avoir l’élocution d’un animateur ou d’un journaliste de radio, mais réfléchissez néanmoins à la qualité auditive de vos propos. Pour cela vous pouvez vous entraîner : réalisez des entretiens avec différentes personnes et demandez- leur ensuite leur avis : vous ont-ils bien entendu ? Vous ont-ils bien compris ? Votre voix était-elle agréable ? En d’autres termes : avez-vous le bon timbre de voix, parlez-vous clairement, fermement et distinctement et enfin étiez-vous assez détendu pour sourire naturellement ? Enfin, sachez que les accrocs de langage, les « euh », les « donc » ou autres petits mots que l’on répète mille fois sans s’en rendre compte, s’entendent beaucoup plus par téléphone. Raison de plus pour parler posément, préparer votre rendez-vous et vous entraîner. N’oubliez pas que le stress se voit mais il s’entend aussi. Pour le sourire c’est la même chose.

 

 

# Conseil 2 : Soyez présent, même à distance. Ni trop, ni pas assez

Cet entretien ne doit pas être superficiel. Même court il doit porter vos messages principaux. Préparez en amont en quelques mots vos atouts, le résumé bref de ce que vous avez fait, de vos objectifs professionnels. Sortez vos différents documents préparatoires pour les avoir sous la main en cas de petit oubli. Dès les premières minutes, voire secondes, votre interlocuteur se fera déjà une opinion de vous. Cela va très vite. Alors soyez présent et efficace immédiatement. Prévoyez aussi quelques questions sur le poste ou l’entreprise. Peaufinez une conclusion pertinente. Par exemple vous pouvez rapidement évoquer un article que vous auriez lu sur le secteur, un ancien élève de votre école qui vous a parlé en termes élogieux de l’entreprise, une actualité récente la concernant. Et n’oubliez pas le mail de remerciements ensuite.

 

# Conseil 3 : Organisez l’appel

Vous avez peut-être à gérer plusieurs rendez-vous téléphoniques. Ne les enchaînez pas. Laissez-vous une plage suffisamment grande pour souffler et vous recentrer sur votre appel suivant. Lorsque l’heure approche, tenez-vous prêt au moins cinq minutes avant. Si le recruteur a un peu d’avance, il se réjouira de votre disponibilité. A l’opposé si vous voyez que quinze minutes sont écoulées et qu’il ne vous a toujours pas appelé, écrivez-lui un mail pour lui indiquer que vous êtes prêts, ou essayez de le joindre par téléphone. Il verra ainsi que vous êtes motivé. Si c’est vous qui devez appeler, notez soigneusement en amont le numéro de téléphone de votre interlocuteur en précisant s’il s’agit d’une ligne directe ou pas.

Lorsque vous êtes en période de recherche, il est fort probable qu’à tout moment de la journée un recruteur cherche à vous joindre, il peut même se lancer dans la foulée dans une série de questions pour commencer à vous évaluer. Ne prenez pas le risque de gâcher ce premier contact. Sachez ne pas prendre tous les appels si vous n’êtes pas au clair. Le message que le recruteur vous laissera vous permettra de retrouver toutes les informations sur le poste concerné et de rappeler ensuite en étant prêt. Il arrive souvent que l’appel se transforme en « premier rendez-vous », vous êtes ainsi parfaitement armé.

 

 

# Conseil 4 : Vous êtes LA bonne personne : direct to the point !

Pour vérifier que le recruteur ne s’est pas trompé lors de sa première sélection sur CV, il va aller droit au but. Ses questions peuvent vous paraître directes mais mettez vous deux minutes à sa place et vous serez moins déstabilisé. Imaginez-vous en train de sélectionner une personne qui demain doit vous aider à réaliser votre projet. Vous voudrez savoir très vite : sa motivation, sa compétence pour ce que vous proposez, pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre, quelle rémunération elle souhaite, son occupation au moment de votre échange. Si vous avez bien ces éléments en tête, vous arriverez plus facilement à vous projeter dans l’échange et à répondre de manière pertinente aux questions.

 

# Conseil 5 : Les pièges à éviter

A proscrire : couper la parole de votre interlocuteur. Ce n’est certainement pas ainsi que vous parviendrez à vous imposer, bien au contraire. Restez attentif à ses questions et commentaires. Pesez vos propos pour ne retenir que les pertinents. S’il y a un petit blanc avant que vous enchaîniez sur votre réponse, ce n’est pas grave et en tout cas bien moins préjudiciable que de vous jeter sur votre réponse sans écouter la fin de ce que votre interlocuteur vous expose. Là encore il est nécessaire de s’entraîner. Certains parlent trop et trop vite et doivent contrôler leur trop fort engagement. D’autres sont trop lents, trop « silencieux ». Evitez que le recruteur pique du nez !

Autre recommandation qui paraît aller de soi, mais on n’est jamais à l’abri d’une faiblesse. Ce n’est pas parce que vous êtes au téléphone que vous devez vous sentir libre de faire autre chose en même temps. Vous devez être à 100 % présent pour votre interlocuteur. Ce qui ne laisse aucune place à une autre activité. Ne vous préparez pas un thé en même temps, ne fumez pas… pour les fumeurs qui n’auraient pas encore arrêtés !! Restez assis à votre table comme si vous étiez en rendez-vous physique.

Si vous avez préparé des documents à garder sous les yeux, attention à ne pas céder à la tentation de les lire, ce qui nuirait à votre spontanéité.

Enfin, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas physiquement en rendez-vous, que vous ne devez pas soigner votre préparation physique. Soyez prêt aussi sur ce plan. Tout d’abord habillez-vous pour vous mettre en condition professionnelle. Puis lorsque le moment du rendez-vous sera venu, installez-vous pour mieux vous concentrer. Dernier conseil pour vous aider mentalement : sortez trente minutes avant l’heure prévue de l’appel pour prendre l’air et marcher un peu. Vous serez ainsi plus détendu en revenant vous asseoir à votre bureau, vous y verrez plus clair et vous vous sentirez mieux. La marche agit sur l’estime de soi et c’est un vrai booster cognitif.

Que ce soit pour un entretien téléphonique, Skype ou vidéo nos entraîneurs Yapuka sont là pour vous aider à réussir dans cet exercice parfois stressant mais l’enjeu en vaut la chandelle !

Lien vers l’article Les Echos START

 

En complément : Réussir son entretien d’embauche par skype

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires