6, novembre 2019

Les 5 faux pas à éviter en entretien

Pour une meilleure première impression

 

On ne fait qu’une fois une première impression ! Vous connaissez cet adage. Il fait souvent sourire, et pourtant en entretien oral il peut s’avérer être d’une cruelle réalité lorsque vous commettez un impair. Pour éviter cette déception dès le premier rendez-vous, nous allons vous aider pour que cette image initiale que vous renvoyez à votre interlocuteur soit la bonne. Nous avons regroupé des grandes catégories de faux-pas possibles. Il y en a 5, qui relèvent de votre comportement, de votre discours, de la qualité de votre échange et enfin de votre préparation à l’oral, la véritable clé de votre succès. Tous les recruteurs sont unanimes sur ce point. Mieux vous serez préparé à l’entretien à l’oral, mieux vous allez réussir cet entretien et moins vous risquerez de faire un faux-pas. Ce conseil vaut pour une admission en école, comme pour un entretien d’embauche pour votre premier emploi ou les suivants. En effet, même après quelques années d’expérience, on risque toujours les erreurs fatales en entretien, et il est indispensable de se faire coacher pour cette étape d’oral.

 

1- Les faux-pas de comportement

Cette rubrique est un véritable gisement à faux-pas ! Elle regroupe votre maintien, votre politesse, vos réflexes en société. Instinctivement vous avez en général un bon code de savoir-vivre. Mais vous avez peut-être aussi de vieilles habitudes qu’il faut supprimer en vous entraînant. En tout premier lieu, éviter le retard, faux-pas absolu en premier rendez-vous. Prenez autant de marge que vous pouvez mais soyez à l’heure. En arrivant sur le lieu de l’entretien, soyez poli avec tout le monde. Quelle gêne de découvrir que la personne qui vous a accueillie et à qui vous avez parlé avec négligence est en fait la personne qui vous reçoit. Réflexe à avoir : dès votre entrée dans le bâtiment, considérez-vous en situation d’entretien. Si vous devez attendre un bon moment votre interlocuteur pour votre entretien, vous serez en général installé dans une salle d’attente, de réunion ou un hall. Gardez votre maîtrise. Ne vous affalez pas sur le canapé confortable, le regard collé à votre smartphone en ricanant devant la dernière vidéo hilarante du moment. A ce propos, évitez bien entendu l’écueil de laisser votre téléphone allumé pendant l’entretien, et encore pire, d’y répondre. Après ce florilège de faux-pas potentiels que vous aurez su éviter par un bon coaching et un bon entraînement fait notamment de séances de répétitions, pensez au dernier : s’asseoir quand on vous y invite.

 

2- Les faux-pas de discours

Pour réussir vos entretiens vous devez viser de maîtriser au moins les grandes lignes de l’échange. Le fond ne fait pas tout, l’éloquence et la manière de communiquer sont essentiels pour votre succès.

Les erreurs que relèvent souvent les recruteurs sont l’excès de confiance en soi qui peut tomber dans l’apparence de l’arrogance. Ne pas assumer que l’on ne connaît pas quelque chose ou bien que l’on a pu faire une erreur (qui nous a permis d’apprendre justement) est un vrai faux-pas en entretien. A l’opposé rester muet est aussi extrêmement désagréable pour votre interlocuteur et donnera de vous une mauvaise image. Enfin vous n’êtes ni à l’école ni chez un docteur, donc ne récitez pas votre CV par cœur et ne vous épanchez pas en racontant votre vie. Savoir susciter l’intérêt sans ennuyer ni endormir ni entraîner des maux de tête de votre interlocuteur est un vrai exercice de style que seuls des séances d’entraînement en amont vous permettront de réussir au mieux.

Encore un petit dernier : ne vous lancez pas dans la critique des autres personnes avec qui vous avez travaillé, de votre école, de votre ancienne entreprise. C’est du plus mauvais effet.

 

3- Les faux pas concernant votre interlocuteur

En d’autres termes, sachez où vous mettez les pieds ! Dans cette rubrique se cache tout ce que vous devez absolument éviter qui révélerait que vous ne connaissez pas l’école ou l’entreprise que vous souhaitez intégrer. Première zone de risque, le dress code. A tort ou à raison, ce n’est pas le moment de jouer les philosophes ou les rebelles, il existe bel et bien des us et coutumes de tenues vestimentaires dans certaines branches d’activité ou certaines écoles. De manière caricaturale vous avez en tête les tenues originales des écoles d’art, et le look très casual des start-ups. Mais attention, entre ces deux mondes existe beaucoup de nuances. Adoptez le bon style. Et en cas de doute, optez pour celui qui s’adapte à toutes les circonstances et dans lequel vous vous sentez bien : simple et de bon goût !

Lorsque vous avez un grand nombre d’entretiens, il peut arriver que vous mélangiez les annonces, les postes, les profils. C’est une situation très inconfortable en entretien. Evitez cette situation en révisant avant le rendez-vous : l’entreprise (ou l’école), sa fiche descriptive, son marché, ses concurrents, le poste, le service.

 

4- Les faux pas dans vos questions

Il s’agit vraiment d’un terrain glissant que vous pouvez encore une fois maîtriser avec une bonne préparation. Ainsi, ne pas avoir de question à poser lorsqu’on vous le demande, est un faux-pas manifeste qui vous est difficilement pardonné. Autre erreur fatale : vous réfugier dans les questions sur les salaires et les avantages que propose l’entreprise. Il ne faut pas évacuer le sujet mais le placer au bon moment et que ce ne soit pas la première et seule question qui vous vienne à l’esprit. Conseil de préparation : lorsque vous révisez le profil de l’entreprise que vous allez rencontrer, listez au moins 10 questions. Si vous n’en préparez qu’une seule, il y a de grande chance que vous ne puissiez pas la poser car la réponse vous aura été donnée dans le cours de l’entretien.

 

5- Le faux-pas de non préparation

Comme nous l’avons dit en tête de nos conseils, c’est bel et bien le pire des faux-pas qui synthétise d’ailleurs tous les autres. Vous avez en effet tous les risques de tomber dans tous les précédents faux-pas juste par manque de préparation. Dans ce registre par exemple, citons les questions classiques des recruteurs. Si vous restez sans voix lorsque l’on vous demande de parler de vous, de citer vos expériences marquantes, vos réussites, vos qualités/défauts, votre projection dans l’avenir, alors vous aurez commis un faux-pas typique de défaut de préparation que votre interlocuteur identifiera facilement. Alors, on s’entraîne, on révise, on se fait coacher par un entraineur Yapuka ! En un mot, on s’investit dans son entretien.

 

Agence Concept Éditions

 

En complément : Comment faire une bonne impression lors d’un entretien ?

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires