03 Jun, 2019

Pourquoi choisir un VIE ?

Le Volontariat International en Entreprise (VIE) séduit de plus en plus de jeunes diplômés désireux de s’engager dans une première expérience professionnelle à l’étranger. Plus enrichissant et responsabilisant qu’un stage, ce dispositif permet de s’insérer plus efficacement sur le marché de l’emploi, notamment en vue de l’obtention d’un CDI.

Soutenu par pôle emploi et administré par l’agence française pour le développement international des entreprises (Business France), le VIE permet à des jeunes âgés entre 18 et 28 ans d’effectuer des missions très diversifiées pour une entreprise française à l’étranger. Ce système présente des avantages importants à la fois pour les jeunes diplômés et les entreprises, qui le rendent particulièrement attractif pour un premier emploi. Voici donc les 5 points principaux à savoir sur le Volontariat International en Entreprise.

  • Une mission à l’étranger particulièrement enrichissante

 La VIE offre aux jeunes une alternative intéressante à l’expatriation à l’étranger pour un premier job, beaucoup plus complexe en termes d’organisation et de formalités administratives et juridiques. Mais outre cet aspect logistique, l’expérience du volontariat permet aux jeunes diplômés de découvrir de nouveaux horizons dans un pays différent tout en restant dans le cadre rassurant d’une entreprise française internationale.

Ce contrat flexible, qui peut s’étendre de 6 à 24 mois, avec une durée moyenne de 17 mois, s’adresse en priorité à des candidats ayant un BAC +5, même s’il est théoriquement ouvert à tous les jeunes diplômés. Le VIE permettra ainsi aux candidats d’inscrire une expérience professionnelle internationale particulièrement formatrice sur leur CV. La moitié des offres viennent d’un pays européen, 19% d’Asie, 13% d’Amérique du Nord et 12% d’Afrique.

  • Un contrat avantageux pour les jeunes diplômés…

 Le VIE présente l’avantage important d’être géré à distance par Business France, qui se charge par exemple de souscrire à un contrat d’assurance pour la protection sociale des candidats. Cela allège ainsi les futurs expatriés d’une quantité importante de tâches administratives à effectuer avant leur départ.

Les indemnités versées aux jeunes sélectionnés sont également très attractives, puisqu’elles se composent d’une part fixe forfaitaire de 715,38€, qui est augmentée d’une part variable située entre 731,03€ et 3681,64€ en fonction du pays choisi. Cela sans compter le coût du voyage et du transport qui est entièrement pris en charge. De nombreuses entreprises choisissent également de loger leurs nouvelles recrues, ou de les aider à s’installer.

  • Et les entreprises

Ces avantages concernent également les entreprises. En effet, d’un point de vue juridique, le VIE est un dispositif public qui dispense les sociétés de signer directement un contrat avec le candidat. Ces dernières sont donc également exonérées de charges sociales, et le candidat dépend directement de l’ambassade française de son pays d’accueil.

Le recrutement de jeunes en VIE leur permet également d’accéder à des subventions nationales et régionales, qui rendent ce système d’autant plus attractif sur le plan financier. Les entreprises peuvent ainsi recruter et former de nouveaux talents à moindre coût, contrairement à un contrat d’expatriation classique.

  • Des alternatives intéressantes avec le VIA et le VSA

 Pour les jeunes qui souhaitent travailler à l’étranger dans un autre cadre qu’une entreprise, il existe également des alternatives intéressantes au VIE. Il s’agit d’abord du Volontariat International en Administration (VIA), grâce auquel les candidats pourront travailler pour une administration française à l’étranger. La seconde alternative concerne le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), qui permet de travailler pour une ONG ou une association. Ces dernières doivent toutefois dépendre du droit français et être reconnues par le ministère des affaires étrangères.

  • Un tremplin privilégié vers un CDI

D’après des statistiques officielles publiées Business France, 70% des volontaires se voient proposer un CDI au sein de l’entreprise où ils ont travaillé à la fin de leur contrat. A l’instar de l’alternance, le VIE constitue donc un véritable passeport pour un premier contrat d’embauche.

Pour ceux qui choisissent de ne pas continuer avec leur ancienne entreprise, le VIE reste une expérience particulièrement valorisée sur le marché de l’emploi, à la fois en France et à l’étranger.

  • Un recrutement sélectif qui demande une préparation sérieuse

 Le nombre de postes proposés en VIE reste sensiblement inférieur à la somme des candidatures déposées. Il s’agit donc d’un système exigeant, avec un processus de sélection difficile qui inclut souvent plusieurs entretiens. Pour y être le mieux préparé possible, il convient de se mettre en conditions  à travers une méthodologie rigoureuse et une confrontation régulière avec des professionnels de l’entretien. Découvrez les modules de coaching Yapuka adaptés à vos besoins et animés par des experts reconnus sur www.yapuka.org.

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires