15 Apr, 2019

L’entretien vidéo en différé : la nouvelle tendance!

Alors que l’entretien vidéo en différé est déjà pratiqué depuis près d’une décennie en Amérique, il commence tout juste à se démocratiser en France. Aujourd’hui utilisé pour recruter essentiellement des profils juniors, il pourrait bientôt devenir la norme dans les phases de présélection des candidats.

L’entretien vidéo en différé est fondé sur un principe simple. Après avoir postulé à une offre d’emploi, le candidat reçoit un lien pour se connecter à une plateforme vidéo. Il doit alors répondre à une série de questions, qu’il découvre le moment venu, face à sa webcam, dans un temps imparti. L’enregistrement vidéo sera ensuite analysé par l’employeur, qui décidera ou non de faire passer le candidat aux étapes ultérieures du recrutement.

 

Cette nouvelle forme d’entretien d’embauche permet aux employeurs de présélectionner avec efficacité les profils qui les intéressent le plus. Elle génère toutefois une série de nouveaux défis pour les candidats, qui doivent s’y préparer avec assiduité.

 

  • L’entretien vidéo en différé : un phénomène en plein essor

 

Alors que l’entretien vidéo en différé était absent du vocabulaire des RH en France il y a quelques années, il a tendance à se généraliser aujourd’hui.Sa forme peut varier selon les entreprises, mais elle reste en général assez semblable.

En général, le recruteur a préparé 5 questions pour le candidat. Lorsque celui-ci se connecte à la plateforme vidéo, il a 30 secondes pour lire chaque question et réfléchir rapidement à une réponse, avant que l’enregistrement vidéo ne se déclenche. Il est ensuite impossible d’arrêter ou recommencer l’enregistrement afin de se reprendre; celui-ci s’effectue donc dans des conditions « live ».

 

Les questions posées varient en fonction du secteur d’activité et du poste. Certaines d’entre elles peuvent d’ailleurs s’avérer particulièrement pointilleuses, et peuvent demander au candidat de réagir spontanément à une situation difficile, comme le fait de gérer un client mécontent. D’autres, plus classiques, permettent aux candidat de se présenter brièvement.

 

  • Un moyen efficace, rapide et égalitaire de sélectionner les candidats

 

L’entretien vidéo en différé est particulièrement plébiscité par les grandes entreprises, dans des secteurs comme le luxe et la banque. En effet, ces dernières doivent gérer un grand nombre de candidatures, et cette méthode leur permet de présélectionner rapidement les profils les plus pertinents.

 

Ainsi, l’enregistrement vidéo donne un aperçu plus réaliste des compétences du candidat, notamment à travers ses capacités de synthèse, de présentation et son aisance à l’oral. Certaines grandes entreprises l’utilisent en particulier pour recruter des commerciaux, pour qui ces qualités sont d’autant plus importantes.

 

Ce temps gagné dans la phase de présélection permet également aux recruteurs de donner leur chance à des profils plus originaux, qu’ils n’auraient pas pris le temps de rappeler sans cette technologie. En outre, cela permet aux responsables RH d’envoyer à leurs collègues des vidéos de candidats qui ne les intéressent pas, mais qui présentent d’autres qualités recherchées pour certains postes.

 

C’est donc un excellent moyen de rendre la sélection plus égalitaire. Mais l’entretien vidéo en différé présente un inconvénient important : il peut fortement déstabiliser certains candidats, notamment parmi les plus jeunes et inexpérimentés. C’est pour cela qu’il convient de le préparer de façon particulièrement approfondie.

 

  • Un exercice difficile qui demande une préparation sérieuse

 

L’entretien vidéo en différéressemble par sa forme à l’entretien d’embauche Skype. Pour vous y préparer au mieux, il faudra donc vérifier que vous prenez en compte toutes les étapes de la préparation de celui-ci (LIEN VERS ARTICLE ENTRETIEN SKYPE).

 

Veillez ainsi à faire plusieurs tests en amont et trouver l’environnement le plus lumineux, ordonné et confortable pour vous présenter face à la caméra. Afin d’éviter tout souci technique, soyez également vigilant sur la qualité de votre micro, de votre webcam et de votre connexion internet.

 

Tout comme l’interview sur Skype, il convient en outre de préparer l’entretien vidéo en différé comme un véritable entretien d’embauche. Habillez-vous donc de façon professionnelle et travaillez bien votre diction. Enfin, n’oubliez pas de préparer les questions pièges, de recueillir des informations sur l’entreprise et de bien connaître votre CV.

 

Mais le meilleur moyen de se préparer à l’entretien vidéo en différé est de se confronter régulièrement à des professionnels de l’entretien en amont pour recueillir un feedback constructif et s’habituer à la pression générée par l’exercice. Découvrez les modules de coaching pour les entretiens d’embauche animés par des experts reconnus et pluridisciplinaires sur www.yapuka.org

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires