24, avril 2020

Comment préparer l’oral de Sciences Po ?

 

Xavier O, coach oral Yapuka, expert de l’entretien de Sciences Po vous donne ses conseils.

Les coachs Yapuka préparent les jeunes à leurs entretiens. Xavier O, par exemple, prépare les jeunes à l’entretien de Sciences Po. Venez découvrir nos offres !

Que vous ayez postulé à Sciences Po (via la procédure par examen, la procédure internationale, la convention éducation prioritaire ou en master), ou dans n’importe quel IEP, une épreuve est inévitable : l’entretien d’admission. Redoutée par beaucoup, source de stress et d’angoisses, cet exercice est pourtant fondamental. Ces appréhensions relèvent bien plus d’une méconnaissance du déroulement de cette épreuve, que de difficultés insurmontables. Nous allons en effet voir qu’exceller dans cette épreuve dépend de votre travail et de votre motivation, et non du bon vouloir des jurys ou d’une quelconque fatalité. Cet entretien, comme tout autre entretien de personnalité, est avant tout une épreuve du concours comme une autre, qu’il ne faut pas négliger au prétexte qu’elle est jouée d’avance. Tout l’objet de cet article est de démontrer qu’au contraire, un bon entretien se construit, se prépare et est à la portée par tous, peu importe votre parcours.

Que faire pour exceller à l’entretien de Sciences Po ?

 

 

  • Démystifier l’épreuve

 

Il s’agit tout d’abord de se rassurer. Beaucoup de candidats ont des à priori infondés (ou d’un autre temps) à propos des entretiens (et ceci vaut pour n’importe quel entretien). Non, vous ne subirez pas un interrogatoire, froid et mécanique, consistant en une avalanche de questions n’ayant aucun rapport entre elles. Non, le jury ne sera pas cet automate cherchant à vous piéger et à vous mettre en faux. Bien au contraire. Les modalités de l’entretien d’admission ont considérablement évolué. Le jury (composé de deux ou trois membres, dont un représentant du directeur de l’école, un professeur et/ou une personne issue du monde professionnel) a pour consignes d’être bienveillant, sympathique, souriant et de tout faire pour vous mettre à l’aise. Sans être à l’abri d’une mauvaise surprise, dites-vous qu’un jury est là pour vous soulager et non pour vous mettre sous pression.

Autre à priori très répandu chez les candidats : sont attendus des « profils-types ». Cela n’est bien évidemment pas le cas, les écoles ayant bien conscience qu’en recherchant des profils particuliers, ils se privent de personnalités riches et variées, qui font toute la force d’une école de renom. Sans avoir d’attentes particulières, le jury a toutefois – et c’est légitime – des exigences. Ces dernières ne portent pas sur des types de personnalités, mais sur le travail de réflexion opéré par le candidat. Le jury va chercher à voir si vous avez pris le temps de réfléchir, tant bien sur vous, que sur le monde qui vous entoure. Vous l’aurez compris, il s’agit exclusivement de parler de soi, et non d’inventer un récit censé plaire au jury, ou encore de tenter d’étaler une culture générale lacunaire apprise à la dernière minute. Toutes les questions du jury découleront de ce que vous dites durant l’entretien et de ce que vous avez écrit dans votre lettre de motivation.

 

Ainsi, dans l’esprit de l’épreuve, la différence entre un candidat moyen et un candidat excellent ne se fait pas sur sa capacité héritée à coller à un certain « idéal-type » (avoir eu telle expérience, connaître telle œuvre, parler un certain nombre de langues, etc…). Elle se fait sur la capacité qu’ont les excellents (d’où qu’ils viennent, quoiqu’ils aient fait) à prendre du recul sur eux-mêmes, sur le monde qui les entoure et sur leur avenir.

 

 

  • Comment passer de moyen à excellent ?

 

Le cœur du travail est donc éminemment personnel. Il s’agit pour vous de dégager les éléments de votre personnalité et de votre parcours que vous allez mettre en avant devant le jury, et qui seront au cœur de l’entretien. En plus des fiches-méthodes travaillées avec un Entraîneur Yapuka, il convient de se concentrer sur quelques grandes thématiques :

  • Vous: on teste votre capacité à restituer les éléments principaux de votre parcours, à exprimer votre ressenti, votre curiosité, votre appétence pour telle ou telle activité (sportive, culturelle, etc…) ;
  • Votre avenir : il ne s’agit pas ici d’être précis, mais de démontrer la cohérence de votre démarche (les jurés se demanderont par exemple si un IEP est ce qui sied le mieux au projet que vous leur exposez), et votre capacité à vous projeter à court et moyen terme ;
  • Votre regard sur les autres et sur le monde : les questions d’actualité sont inévitables. C’est pourquoi il vous faut d’ores et déjà suivre régulièrement l’actualité nationale et internationale, en ayant en tête au minimum trois faits d’actualité le jour de l’entretien. Cette thématique concerne également votre appétence pour l’étranger (voyages, intérêt pour un pays ou une région du monde) ;
  • Votre connaissance de Sciences Po – sur le plan académique et associatif – : quels cours vous intéressent ? quel programme ? quel campus ? un double-diplôme ? envisagez-vous de continuer en master ? quelles activités extra-scolaires ?

C’est autour de ces thèmes que vont porter les questions du jury. Toute l’habileté des bons candidats réside dans leur capacité à amener le jury à poser les questions auxquelles il s’est entraîné.

Une fois ces éléments dégagés, reste une étape primordiale, sans laquelle vous ne pourrez exceller : la pratique. C’est en s’entraînant que l’on parvient à maîtriser ce que l’on dit, que l’on parvient à trouver le mot juste, la formule qui restera dans l’oreille du jury. Chaque module Yapuka est tourné vers la mise en situation et la pratique. En complément de ces séances, je ne saurais trop vous recommander de solliciter votre entourage : camarades ayant passé un entretien en IEP, amis ou collègues de parents qui font passer des entretiens dans le cadre de leur travail, vos profs, associations etc… J’insiste sur la diversité des profils. Plus vous serez confrontés à des personnalités différentes, plus vous serez exposés à des questions auxquelles vous n’auriez pas pensé, et plus vous serez prêt le jour de l’entretien. C’est en combinant une préparation structurée et cadrée à un entraînement régulier et complet que vous parviendrez à la hauteur des exigences des jurys.

 

 

Aucune fatalité dans la préparation aux entretiens de personnalité, que ce soit à Sciences Po, à l’entrée d’un IEP, ou d’une école de management. Tout dépend, comme toutes les épreuves de concours (post-bac ou post-prépa), du travail fourni et de votre capacité à restituer clairement votre point de vue.

 

Xavier O

En complément :

Réformes de sciences po, ce qu’il faut savoir pour s’y préparer et réussir l’oral

Réussir l’oral de Sciences po : 5 conseils essentiels !

Comment réussir le grand oral CRFPA ?

Maîtriser sa communication non-verbale : nos 9 conseils

6 conseils pour améliorer sa communication non-verbale en entretien

 

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires