22 Apr, 2019

Améliorer sa communication non-verbale en entretien

Pendant votre entretien -stage, oral ou  embauche- vous serez jugé aussi bien sur vos compétences que sur vos qualités de présentation. Aux yeux des recruteurs, la communication non-verbale occupe en effet une place prépondérante. Il faudra donc y accorder une attention particulière pendant votre préparation.

 

Il est souvent admis que 55% de la communication s’effectue par le langage du corps, 38% par le ton de la voix, et les 7% restant par les mots. Cela montre bien l’importance capitale de la communication non-verbale dans l’impression que vous ferez auprès de votre recruteur.

Ainsi, votre attitude, vos gestes et votre énergie auront une influence majeure lorsque le recruteur effectuera son choix final. C’est donc une raison essentielle pour travailler son aisance à l’oral en amont. Pour cela, voici 6 axes permettant d’améliorer votre communication non-verbale en entretien.

  • Travaillez votre contact visuel et souriez

 Le contact visuel est le premier lien que vous tisserez avec votre recruteur, avant même que l’entretien ne commence. Il faudra donc veiller à soutenir son regard, afin de montrer que vous êtes volontaire et à l’aise avec les autres. Il s’agit en effet de qualités importantes, surtout pour des postes impliquant un travail en équipe.  Si vous avez d’autres interlocuteurs pendant votre entretien, veillez également à bien les regarder.

Votre sourire sera également un élément primordial pendant l’entretien. En effet, d’après un sondage mené récemment par CareerBuilder auprès de 500 employeurs, l’absence de sourire constitue l’une des 3 attitudes les plus rédhibitoires. Pensez donc à bien en faire usage, et à montrer à votre recruteur des gestes d’empathie comme un hochement de tête lorsque celui-ci s’adresse directement à vous.

 

  • Surveillez les gestes trahissant votre nervosité

 Vos tics nerveux en tous genres (tremblements, gesticulation des jambes ou avec un stylo, etc.) nuisent à votre communication non-verbales à deux niveaux. Tout d’abord, ils peuvent très vite agacer votre interlocuteur, qui les remarquera immédiatement. Ils lui donneront en effet l’impression que vous avez du mal à rester serein, qualité pourtant très recherchée par les recruteurs. Ensuite, ces gestes ont souvent pour conséquence d’accroître votre stress, créant ainsi un cercle vicieux dont vous aurez du mal à sortir.

Pour éviter ces gestes, il faut travailler votre gestion du stress en amont de l’entretien. Pour cela, veillez à bien préparer:

-la présentation de votre parcours

– à vous renseigner suffisamment sur la structure que vous souhaitez intégrer.

En outre, détendez-vous la veille du jour J et essayez de méditer et de vous concentrer sur votre respiration pour évacuer les mauvaises énergies.

Enfin, souvenez-vous que le stress est une réponse normale de votre corps face à une situation difficile. N’accordez donc pas une importance démesurée à votre angoisse et à ses symptômes, sous peine de les renforcer.

 

  • Adoptez une bonne posture

 La posture est un élément crucial de votre communication non-verbale qui sera remarqué par votre interlocuteur dès les premières minutes de l’entretien. Veillez donc à vous tenir bien droit sur votre chaise en posant vos pieds à plat sur le sol (et, pour les hommes, en évitant de les croiser). Ne paraissez pas rigide pour autant et gardez une certaine ouverture en utilisant vos mains et vos bras pour soutenir votre discours. Bien entendu, évitez absolument de les croiser pendant l’entretien.

En plus de donner une impression de confiance et de solidité à votre recruteur, une bonne posture vous permettra de mieux gérer votre souffle, votre voix et votre stress. En effet, en alignant bien votre tête avec votre colonne vertébrale, et en gardant les épaules bien ouvertes, votre voix portera davantage. Cette meilleure circulation de l’air vous permettra également de mieux respirer et de vous calmer si vous ressentez trop de stress.

 

  • Gardez une distance saine avec votre interlocuteur

 Il est certes important de paraître le plus convaincant et assertif possible pendant votre entretien, mais il faut à tout prix éviter tout geste trahissant une attitude dominatrice dans votre communication non-verbale. Ainsi, il est fortement déconseillé de poser vos avant-bras sur la table en face de vous pendant l’interaction. De la même façon, adopter une posture avec les jambes écartées pour les hommes, surtout lorsque votre interlocutrice est une femme, pourra lui laisser une très mauvaise impression.

Il faut également éviter les gestes trahissant un manque de confiance en soi comme un sourire permanent, ou des mouvements d’épaules incessants. Ces derniers donneront en effet l’impression que vous cherchez à tout pris l’approbation de votre interlocuteur.

  • Adaptez-vous aux codes du secteur

 Tout comme votre tenue vestimentaire, il faut que votre communication non-verbale soit adaptée aux circonstances. En effet, plus le poste auquel vous vous présentez est important dans la hiérarchie de l’entreprise, plus il faudra se montrer réservé. De la même façon, si le secteur de l’entreprise est particulièrement traditionnaliste (comme la banque ou le luxe), veillez à proscrire toute excentricité et à respecter scrupuleusement les codes de politesse pendant l’interaction. Malgré cela, veillez à rester naturel et à garder une part de spontanéité pendant l’échange. En effet, cette qualité sera toujours valorisée par les recruteurs, qui privilégieront toujours la sincérité d’un candidat, même si elle s’agrémente de quelques maladresses.

 

  • Gardez une poignée de main forte et énergique

La poignée de main constitue l’unique et le premier contact physique direct que vous aurez avec votre recruteur. Veillez donc à ne pas paraître trop mou ou passif lorsque vous lui serrerez sa main. Il ne s’agit pas de faire une démonstration de force, mais une poignée énergique donnera une impression de volontarisme et de sérieux à votre interlocuteur.

Le meilleur moyen de bien travailler votre communication non-verbale reste de se confronter régulièrement à des professionnels en amont, pour recueillir un feedback constructif et s’habituer à la pression générée par l’exercice. Découvrez les modules de coaching pour les entretiens d’embauche animés par des experts reconnus et pluridisciplinaires sur www.yapuka.org.

 

Être recontacté Découvrez nos offres

Les données collectées à partir de ce formulaire sont traitées par Lujoba, en sa qualité de responsable de traitement, à des fins de gestion de la relation client. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978, modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, de verrouillage et de suppression de vos données personnelles, du droit de vous opposer à leur traitement, ainsi que du droit de définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données personnelles après votre mort. Vous pouvez exercer ces droits en écrivant à contact@yapuka.org. Pour davantage d’informations, consultez notre Politique sur la protection des données personnelles.url. Vous avez la possibilité de vous opposer à tout démarchage téléphonique en vous inscrivant sur bloctel.gouv.fr. Cette opposition ne vaut cependant pas pour les démarchages effectués en lien avec une relation contractuelle en cours.

Nos partenaires